Le blog coruscant et capricant d'un couple de garçons en retour d'exil

mercredi 23 avril 2008

La maison des monstroplantes

"Oh! Regardez! Les Pitous nous ont ramené des photos de leurs fouilles archéologiques! Théra? Pompéi?
_ Non non, c'est au fond de notre cuisine..."

Je pensais que les boursoufflures qui gagnaient le mur du fond était dues à un craquèlement de la peinture. La vérité est beaucoup plus amusante. Les traces marrons ne s'expliquent pas non plus par des coulées de chocolat, comme je le supposai ingénieusement dans un article précédent (désolé Guilitti)...

Ça faisait longtemps que ça me démangeait; j'ai fini par gratter. Le résultat dépasse l'entendement : ce mur est constitué d'un mélange de matériaux pas toujours très bien identifiés superposés en couches plus ou moins suspectes : terre, carrelage, restes de papier peint, peinture, enduit de rebouchage... Ce terrain, gagné par l'humidité, s'est révélé fort propice au développement d'une plante, poussant du toit vers le sol sous la couche de peinture.

Pour les sceptiques : des tentacules de la monstroplante

Je n'étais pas trop fan de Jayce et les conquérants de la lumière (je trouvais le héros totalement fadasse... même si son pilote, Herc, est l'un de mes premiers fantasmes... aveu embarrassant), mais j'aurais apprécié de n'avoir qu'à lever ma bague pour éradiquer le tentaculaire monstroplante qui rampe dans nos murs... Yêrk! Comme quoi, une catastouffe peut en cacher une autre!


Cliquez sur la photo
pour y voir plus clair

Cherche maçon gay et sexy acceptant rémunération en nature pour rafistoler mur en n'importe quoi.

Pitou G.

11 commentaires:

Shenisha a dit…

On en viendrait presque à regretter ce bon vieux bloc-béton!

Fyfe a dit…

Huhu, c'est bôôô de vivre en harmonie avec la nature (ben si, les monstroplantes c'est aussi la nature)
Je n'ai pas le numéro de téléphone de Jayce, à défaut d'un maçon, désolée...

Sixtine a dit…

Je ne corresponds pas à ta petite annonce, désolée, mais "monstroplante", ça m'a fait penser à Gaston (Lagaffe) voilà c'est tout

(c'est JOLI chez vous)

mOi a dit…

Question déco, vous avez au moins le privilège de l'originalité...
C'est quoi exactement "les charmes de la maison" dont tu parlais dans un précédent article ?

Les Pitous a dit…

Shen=> Il m'en faudrait beaucoup plus pour me le faire regretter, celui-là, sois rassurée!

Fyfe=> Les plantes, les fourmis,les panthères noires : c'est vrai qu'on vit en harmonie avec Mère Nature!

Sixtine=> bah, je crois que tu vis un peu trop loin, de toute façon, pour venir maçonner chez nous (et aussi pour l'apéro, c'est bien dommage, du reste).

tOi=> C'est que tu nous ferais presque regretter, tOi! Alors, les bons côtés : quasi centre-ville , espace, grandes chambres (2O m2) lumineuses et parquet, jardin, terrasse, balcon, cheminée, belle façade, notre voisine date du XVI ème siècle et son clocher est visible depuis la terrasse, chauffage au gaz (et pas cette saleté de chauffage électrique), une hauteur sous plafond ouhlala! ... pas si mal. Une maison de bourgeasse, quoi!

Musiquette a dit…

Bon alors ...qu'est-ce que vous attendez pour faire appel à Mme Déco de M6...elle vous refait ça en 2temps 3 mouvements et hop hop hop un peu de colle , des stickers et on n'y voit que fu feu!!!!C'est vrai que c'est bô quand même chez vous!!

V à l'Ouest a dit…

J'en aurais des brûlures d'estomac de découvrir tout cela au fur et à mesure. Courage les gars.
Mon maçon est, sauf preuve du contraire, hétéro, mais très bien roulé par contre. Je vous l'envoie ?

Guilitti a dit…

c'est de l'art ! ne touchez pas à ces belles plantes, à ces murs magnifiques d'originalité ! Au contraire, faites visiter les lieux. Avec les fonds recueillis par ces visites (payantes) vous ferez de la pub, et mes beaux maçons se bousculeront à votre porte pour avoir l'honneur de tout refaire et plus si affinité..

Madame Patate a dit…

Oh là là et moi qui me plaignais de ma fenêtre inondée et des bestioles qui courent dessus, au moins j'ai pas de monstroplante dans la cuisine!

(Tope-là pour Herc sinon, j'étais -mou-reu-se quand j'étais préado) (ET Noumaïos dans Ulysse 31 alors!!)

Manue a dit…

Est-ce que tu m'entends rire, là ? Non parce que je manque m'étouffer, alors ce serait dommage !
Perso, je garde certainement un souvenir ému de Jayce, parce que, si je l'avais totalement oublié, le fait que tu me le rappelles me ramène à d'agréables souvenirs ... !
Mais vraiment, avec cette maison, vous avez touché le gros lot les garçons ! Est-ce que vous n'avez pas remarqué des sourires voire des rires, chaque fois que vous apparaissez quelque part dans votre ville ? Et vous prendriez cela pour des marques de sympathie des autochtones ... Mais en fait, non ! C'est simplement le souvenir qui leur revient : té, c'est le 2 fadas qui ont acheté la maison de zozo, là-bas, tu te souviens, celle qu'il arrvait pas à vendre depuis 18 ans ...
Après le mur, les escaliers, la porte, les fenêtres, et le toit, je veux bien m'apitoyer AUSSI sur la surface forestière de votre cuisine ... vous devriez voir ça comme un concept boboïssime : ça préserve certainement la couche d'ozone ! si, si !
Sincères condoléances !
A quand le pithouton ? Promis, je verse mon obole !

Les Pitous a dit…

Musiquette=> Le sticker magique! Pourquoi n'y avons-nous pas pensé plus tôt?

Vincent=> En fait, quand on y regarde bien, les mauvaises surprises se concentrent dans le même endroit. Ce n'est pas comme si toute la maison étaient pourrie. Pour ton maçon, je me contenterais d'une photo (prise en été, quand il est torse nu). on ne va pas lui faire avaler des kilomètres pour un mur, quand même...

Guilitti=> tu crois que grâce à ça, on pourrait avoir des amis?

Madame Patate=> Noumaios, il avait une belle voix, mais c'était quand même une flemmasse qui passait son temps à roupiller (et puis il avait un torse trop étroit à mon goût). Et puis il était bleu, aussi... Merci pour ta confession, je me sens beaucoup moins seul!

Manue=> Tu sais, des maisons dans un état bien pire que celle-là, nous en avons visité des tas (ça ne manque pas dans ce secteur où vivent beaucoup de personnes âgées). Sinon, nous connaissons l'histoire de la maison durant le dernier demi-siècle et, heureusement, elle ne valide pas ton hypothèse. Mais c'est une maison qui a beaucoup été bricolée par les précédents propriétaires, et ce n'est pas un mode de travaux très pérenne. L'histoire ne dit pas s'ils ont divorcé à cause de la maison (mais comme ce n'était pas leur premier divorce ni à l'un, ni à l'autre, c'est peu probable!)